L'Agriculteur Charentais 10 novembre 2016 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

Porcs : Une nouvelle unité de naissage : un gage pour l’avenir

Le Gaec de la Font à Villefagnan a investi dans une unité de naissage de 180 truies qu’ils ont ouvert au public le 4 novembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Claudine Gérard

Ce vendredi 4 novembre de 14 à 17 heures, le Gaec de la Font, avec l’appuie de la Cooperl Arc Atlantique, ouvre ses portes au public pour faire découvrir sa nouvelle unité de naissage avant sa mise en fonctionnement. Les entreprises qui ont mené le projet seront présentes. «On voulait les remercier pour leur travail. Et puis, cela peut donner envie à d’autres éleveurs hésitants de se lancer», explique Jean-Jacques Gasseling, le doyen de l’exploitation installé en 1978. «C’est un peu une tradition en porc lorsqu’un gros projet arrive à son terme», ajoute Tanguy Gaillard, 30 ans, qui a rejoint la structure en tant qu’associé fin 2015 après en avoir été le salarié pendant 2 ans. Ils sont désormais trois dans le Gaec en ajoutant Valentin Gasseling, 25 ans, qui s’est installé en 2013. Face à ce rajeunissement, il fallait préparer l’avenir.

Lire la suite du dossier porcs dans l’édition papier du 4 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).