L'Agriculteur Charentais 09 mai 2013 à 18h32 | Par Virginie Pinson Les Marchés

Poulet - La consommation soumise à la concurrence européenne

la concurrence de poulets est toujours aussi dynamique en France. mais la filière doit faire face à une forte pression de la concurrence européenne qui devrait s'accroître encore cette année.

Abonnez-vous Imprimer

Le Credoc attend un repli de 0,3 % de la consommation générale en 2013. Or le budget alimentation est jugé trop élevé par 61 % des Français, selon une étude réalisée par Opinion Way pour Sofinscope. Les dépenses alimentaires devraient donc se contracter dans les mois qui viennent. Une ambiance morose, qui pourrait pourtant bénéficier au poulet. Car avec un prix d’achat à 6,64 euros le kilo en moyenne au mois de mars selon Kantar Worldpanel, le poulet est la viande la moins chère du rayon, devant le porc (7,09 euros le kilo). Les Français le font figurer en bonne place dans leurs achats. Au premier trimestre, les ventes de poulet ont progressé de 4,7 % en volume, malgré une hausse du prix d’achat de 4,6 % par rapport à la même période de 2012. Dans le même temps, les achats de dinde reculaient de 3,1 %, pour un prix moyen de 8,30 euros le kilo.Les découpes de poulet restent les produits plus vendus, et continuent de progresser (+7,4 %). Les ventes de poulet PAC sont dynamiques dans l’ensemble (+2,5 %), portées par les poulets labels et certifiés tandis que les achats de poulets standards se replient légèrement.

 

lire la suite dans notre édition du 10 mai.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui