L'Agriculteur Charentais 17 octobre 2013 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Prévention - Gaz carbonique, danger

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Eric Vasselin, salarié au lycée agricole Le Renaudin et Michel Saunier, conseiller au service prévention MSA des Charentes.
Eric Vasselin, salarié au lycée agricole Le Renaudin et Michel Saunier, conseiller au service prévention MSA des Charentes. - © AC

Un viticulteur avertit en vaut deux ! Cet adage transposé à la période des vendanges n’est anodin. Même si, la quantité et la qualité de la vendange ne sembleraient pas être au rendez-vous cette année, il n’en demeure pas moins, que la vigilance doit être de mise avec le gaz carbonique dans les chais. «Un litre de vin vinifié génère 44 litres de CO2» explique Michel Saunier, du service prévention à la caisse de la MSA des Charentes. «Ce gaz est indolore, incolore et dangereux. Attention aux asphyxies» alerte le conseiller. A Jonzac, le chai du  lycée agricole Le Renaudin, va être équipé dans les prochains mois, d’un aspirateur d’air avec un système d’extraction, financé par la Région. Avec 10 cuves de 90 à 150 hl, le danger est potentiellement présent. «Nous avons une grande porte pour aérer le chai ainsi qu’une plus petite, à l’autre bout du chai» raconte Eric Vasselin, salarié du lycée.

Lire la suite dans notre édition du 18 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

8 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
- 2,8 %
«Au-delà de la saisonnalité, les industriels de l’agroéquipement ont fait face en 2016 à une nouvelle baisse du chiffre d’affaires de 2,8%», a annoncé le syndicat des industriels de l’agroéquipement (Axema), le 6 avril lors de sa 3ème biennale à Paris. «Le marché de l’agroéquipement est en baisse de 8% en 2016», a déclaré Élodie Dessaert, responsable du pôle économique d’Axema. Depuis 2013, il a baissé de 23% (-14% en 2014 et -2% en 2015).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui