L'Agriculteur Charentais 13 juillet 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Produits de chez nous : Les petits plats du gîte parmi les grands

Ils misent sur la qualité, pas les quantités et se font une place au soleil des produits régionaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Karine Callaud, co-dirigeante des Plats du gîte.
Karine Callaud, co-dirigeante des Plats du gîte. - © AC

Des histoires personnelles qui s’entrecroisent, des destins qui s’unissent, des savoir-faire qui se conjuguent. Le résumé de l’entreprise «Les Plats du gîte» pourrait aisément être celui-là. Aujourd’hui, les petits bocaux de verre, siglés, sont présents dans un grand nombre de grandes surfaces du Poitou Charentes et certaines épiceries fines. D’un côté Christian Callaud, ancien boucher charcutier, de l’autre Karine Callaud, hélicicultrice.

Lire la suite dans notre édition papier du 14 juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.