L'Agriculteur Charentais 13 juillet 2018 à 09h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Produits laitiers : la valorisation comme levier de croissance

Qualité, respect des normes environnementales... Des critères qui permettront peut-être aux éleveurs laitiers de mieux vivre de leur métier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Entre 330 et 335 euros. C’est le prix des 1 000 litres de lait qui devrait s’appliquer dans la grande majorité des coopératives laitières cette année en Poitou-Charentes, sur une base similaire à celle de l’année dernière (voir encadré). Trop peu pour reconstituer les trésoreries exsangues et faire repartir les investissements. Face à ce constat, une rencontre lait a été organisée aux Ruralies à l’instigation de l’Idele, de la chambre d’agriculture et d’Inosys, jeudi 28 juin, avec tous les acteurs de la filière pour mettre en avant des pistes permettant de mieux valoriser les produits laitiers.

Lire la suite dans l'édition du vendredi 13 juillet 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui