L'Agriculteur Charentais 20 novembre 2014 à 08h00 | Par Thierry Michel

«Promouvoir l'innovation dans l'amont de l'agriculture»

Hubert Cazalis : Directeur d'Agrinove

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Reussir

Agrinove* lance un nouveau concours. De quoi s'agit-il ?
Comme a été créé par l'Agropole d'Agen, il y a vingt ans, un concours en rapport avec l'agroalimentaire, la technopole Agrinove, en partenariat avec le Conseil régional d'Aquitaine et la Chambre d'agriculture d'Aquitaine, lance «Innovations pour l'agriculture» qui est le premier concours national concernant l'amont de l'agriculture. L'idée est de stimuler des initiatives directement liées à la production agricole et comportant un ou des éléments innovants. Cela concerne des jeunes entrepreneurs (moins de cinq ans d'activité) ou des futurs entrepreneurs dans des domaines comme le machinisme, l'eau, la protection des plantes, les nouvelles technologies au service de l'agriculture...

Que faire pour participer à ce concours ?
Le concours a été lancé le 13 novembre et se poursuit jusqu'au 15 avril 2015. Un jury de spécialistes et d'experts se réunira pour primer trois dossiers qui seront dévoilés lors d'une remise de prix pendant le salon de l'agriculture aquitain en mai 2015 à Bordeaux. Les lauréats recevront une dotation (30 000 euros, 20 000 euros et 10 000 euros), moitié en cash, et dont l'autre moitié sera fournie en prestations de services s'ils viennent s'installer sur la technopôle. On trouve toutes les informations concernant le concours sur www.agrinove-technopole.com sous l'onglet concours. Nous espérons recevoir une cinquantaine de dossiers de participants. Nous serons d'ailleurs présents au salon Vinitech-Sifel pour promouvoir cette initiative et présenter Agrinove.

Pouvez-vous présenter la technopôle Agrinove ?
Elle est située à Nérac dans le Lot-et-Garonne sur une zone d'activité de 70 hectares et est entièrement dédiée à l'innovation en agriculture et se place clairement dans la philosophie de l'agriculture écologiquement intensive. Agrinove compte déjà deux clusters thématiques. L'un est consacré au machinisme agricole (12 PME, 4 bureaux d'études, une école supérieure agro, un centre d'expérimentation et une collectivité), l'autre est dans le domaine des plantes au service des plantes (6 entreprises, 3 centres de recherche et d'expérimentation, un lycée agricole départemental et une collectivité). Quant à notre pépinière d'entreprises, nous espérons l'inaugurer fin 2015...

* Contact : contact@agrinove-technopole.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

27-09-2018 | L'Agriculteur Charentais

Céréales

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui