L'Agriculteur Charentais 31 octobre 2013 à 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Recherche - Le porc de demain se construit à l’Inra Poitou-Charentes

La plupart des découvertes et des avancées se font dans la région au Magneraud (17) et à Rouillé (86)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © INRA

Si les programmes de recherche paraissent parfois compliqués et loin de notre quotidien, les travaux menés par le pôle d’expérimentation animale de l’Inra Poitou-Charentes sont très proches des préoccupations des éleveurs. Fertilité, robustesse, alimentation… autant de données d’élevages que les équipes de Rouillé et du Magneraud devraient contribuer à améliorer dans les prochaines années, et qui pourrait changer le visage de l’élevage porcin. À noter que si la plupart de ces études se font au sein des deux sites régionaux du PEA (Rouillé et le Magneraud), on est loin de la recherche « en laboratoire », puisque les 2 sites disposent de 350 truies et travaillent également avec une trentaine d’élevages locaux.
Économes en nourritureDepuis une douzaine d’années, le site du Magneraud travaille sur la consommation résiduelle destinée au métabolisme de base du porc, et sélectionne donc des animaux qui sont les plus économes en nourriture, sans affecter les performances de croissance et de composition corporelles. Un travail particulièrement important actuellement, vu le coût des aliments. « C’est aussi un aspect qui permet de réduire les rejets des animaux » assure Yvon Billon, directeur de l'unité expérimentale Génétique, expérimentations et systèmes innovants (Genesi) du centre Inra Poitou-Charentes. Le travail des chercheurs a déjà abouti à une lignée. Charge désormais aux sélectionneurs d’intégrer ce travail.

Lire le dossier complet dans notre édition du 1er novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
3 656 élèves
Les 30 maisons familiales et rurales du Poitou-Charentes ont accueilli en 2015 pas moins de 3656 élèves en formation initiale scolaire du ministère de l’Agriculture (soit 47,5 % des effectifs de l’enseignement agricole de la région). Un effectif qui est en légère diminution: 55 élèves de moins. Une chute qui se matérialise pour au moins 4 associations par une perte de plusieurs dizaines d’élèves. Le contexte économique des territoires concernés peut être une des causes. En revanche , les chiffres concernant la formation continue progressent, avec 2532 stagiaires formés en 2015 sur 27 MFR.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui