L'Agriculteur Charentais 15 juillet 2016 à 08h00 | Par Elodie Tourton

Récolter au bon moment

L’été semble s’installer mais les conditions orageuses associées ne vont pas faciliter les chantiers de récolte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

L’hygrométrie inhabituelle de ce printemps a permis une expression fréquente des maladies de fin de cycle qui ont gagné les siliques. Le mycosphaerella est prédominant, ponctuellement associé à l’alternaria. Dans ce contexte particulier, il est judicieux de distinguer dans le planning des récoltes les parcelles saines des parcelles attaquées.

Lire la suite dans l'édition du vendredi 8 juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui