L'Agriculteur Charentais 21 janvier 2016 à 08h00 | Par Grande région

Regards : Portraits d’une grande région agricole

Pour l’instant, elle s’appelle ALPC pour Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Et cette grande région de près de 6 millions d’habitants est riche d’une agriculture vivante, qui fait la part belle aux productions labellisées ou sous signes de qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

On le sait et c’est une richesse qui s’exporte autant qu’elle attire nombre de touristes : la France est une terre de gastronomie et elle recèle en son sein un trésor de produits de qualité issus de terroirs variés. En réunissant en une seule région l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes, le législateur a créé un vaste territoire où, pratiquement à chaque carrefour, on trouvera un produit spécifique, goûteux, fruit d’une longue tradition et d’un savoir-faire ancestral.

Lire la suite dans notre édition papier du 15 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui