L'Union Agricole 28 juin 2018 à 14h00 | Par Laurence Geffroy

Réhabiliter les friches industrielles

Plutôt que de sacrifier des terres agricoles pour implanter des entreprises, l’Etat réfléchit à assouplir les contraintes pour installer celles-ci sur les nombreux anciens sites industriels pollués que possède la Seine-Maritime et qui sont laissés en friche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les sites et sols pollués recensés début 2015. Les bords de Seine abritent de nombreuses friches en raison de son riche passé industriel.
Les sites et sols pollués recensés début 2015. Les bords de Seine abritent de nombreuses friches en raison de son riche passé industriel. - © Basol

« Ces terrains sont disponibles pour y accueillir ou agrandir des entreprises et ils sont souvent très bien situés », explique Fabienne Buccio, la préfète du département qui a révélé à la presse le 20 juin une expérimentation menée cet été sur trois départements, dont la Seine-Maritime.

Législation
La législation dans le domaine des sols pollués s’est durcie   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui