L'Agriculteur Charentais 30 janvier 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Replanter - Amener les viticulteurs à la complantation

Les vignes vieillissent ou sont décimées par les maladies. Il faut pourtant produire plus. Ebauche de solutions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Bernard de Larquier
Jean-Bernard de Larquier - © AC

Apprendre que 88 % du vignoble produit alors que les années se suivent et ne produisent pas les volumes attendus pour la commercialisation future pose question. Lors de la présentation des chiffres 2013, Jean-Bernard de larquier, chef de la famille viticulture au BNIC, est revenu sur cet aspect. Selon lui, c’est le fondement du business plan. «La productivité de la vigne est aujourd’hui à 88 %, amis si nous ne faisons rien, elle tombera à 73 % dans quinze ans» soulignait-il. Le business plan est une méthode prospective qui anticipe les évolutions dans le domaine des commercialisations des eaux-de-vie que dans l’évolution du vignoble. Echafaudant différents scénarios, il prévoit des niveaux de vente compris entre 21 et 25 millions de caisses à l’horizon 2026. Pas question alors de se priver de la production d’une partie du vignoble. «Cela va nécessiter un important effort de renouvellement et de rattrapage sur le vignoble actuel en cohérence avec une possible augmentation de la surface plantée.» C’est le but du plan collectif de restructuration du vignoble porté par la viticulture et l’UGVC.  2623 ha pourraient être ainsi renouvelés. Soit 3 ha en moyenne par exploitation signataire. Dans le même temps, le business plan affine son focus et réfléchit au dimensionnement de la zone plantée et sur le rythme des plantations à envisager.

Lire les détails dans notre édition du 31 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
13 837
C’est le nombre de lapins détruits  par les ACCA et les lieutenants de louveterie en mars, sur la saison 2014 2015 en Charente Maritime. Les chasseurs en période de chasse font l’effort principal avec 11 294 prélèvements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui