L'Agriculteur Charentais 23 mars 2017 à 08h00 | Par Sylvain Desgroppes

Ressources : L'eau, ressource précieuse en danger

La Nouvelle-Aquitaine lance un état des lieux sur les connaissances, l'utilisation, la gouvernance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Gloria

Jeudi 09 mars, la région Nouvelle-Aquitaine a lancé officiellement une large concertation pour établir sa politique régionale de l'eau. Cette concertation, qui va s'étendre jusqu'en septembre 2017, concerne un territoire nouveau, vaste et varié, des tourbières du Massif Central à l'estuaire de la Gironde, des gaves pyrénéens au marais poitevin.
Dans une période clé, au c½ur d'un changement climatique désormais reconnu scientifiquement, la région Nouvelle-Aquitaine souhaite établir un état des lieux. C'est la raison qui a poussé le président Alain Rousset a lancé cette nouvelle politique. «La Région doit avoir un rôle fédérateur, d'animation, pour co-construire cette politique de l'eau», affirme le président.

Pourquoi ?
Pour Alain Rousset, on se trouve «dans une petite révolution de nos modèles de vie, au c½ur d'un changement climatique qui impacte la ressource et pose de nombreuses questions».  Quelles sont les utilisations de l'eau, qu'en fait-on après, qu'en est-il de la déminéralisation, autant de sujets sur lesquels se pencher.

Lire la suite dans notre édition papier du 17 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).