L'Agriculteur Charentais 17 mars 2016 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Restauration collective : Près de 3 milliards de repas servis... collectivement

L'idée est simple : pourquoi pas s'approvisionner localement pour fabriquer des menus aux enfants, aux seniors, aux entreprises ? la réalisation plus complexe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © jc gutner

Lors de l'émergence de la crise agricole, sur les barrages de La Rochelle ou de Saintes, il fut beaucoup question des débouchés «locaux.» Certains s'étonnaient que l'hôpital rochelais n'utilise pas pour son approvisionnement des ressources produites en local ou dans la région. Information difficile à vérifier, pour l'heure. Mais les grands groupes de restauration collective sont tous présents dans le département, d'une manière ou d'une autre : cantine du Conseil départemental ou de l'espace administratif de Fétilly, dans les maisons de retraite, dans les restaurants scolaires, Métro ou Promocash sont présents dans la périphérie rochelaise pour fournir la restauration traditionnelle.

Lire la suite dans notre édition papier du 11 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.