L'Agriculteur Charentais 11 septembre 2014 à 08h00 | Par Reussir Fruits et légumes

Salon : Le mondial de la carotte se déroule en France

Le «mondial» de la carotte, et autres apiacées, se déroulera à Angers mi-septembre. La carotte veut aussi de diversifier et se segmenter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les co-organisateurs du prochain symposium Carottes et autres Apiacées lors de sa présentation au SIVAL 2014.
Les co-organisateurs du prochain symposium Carottes et autres Apiacées lors de sa présentation au SIVAL 2014. - © REUSSIR

Du 17 au 19 septembre, Angers accueillera le Symposium Carotte et autres Apiacées, co-organisé par Agrocampus Ouest, le Ctifl et Carottes de France à Angers (49) . Plus de 600 participants représentant plus d’une trentaine de nationalités s’apprêtent à participer à ce Mondial de la carotte. Depuis le congrès d’Arcachon, il y a sept ans, la filière carotte française n’avait pas eu l’occasion d’organiser un événement professionnel, technique et scientifique de cette envergure.

Séquençage pratiquement terminé
«Ce Symposium Carotte va permettre de faire reconnaitre la légitimité de Carotte de France dans son rôle d’interlocuteur incontournable au niveau français et international pour toutes les questions liées à la production française de carottes destinées au marché du frais», précise Vincent Schieber, président de Carottes de France. Pour Alain Vernéde, Directeur du CTIFL, ce symposium a une dimension nouvelle car la recherche et l’enseignement académique, la recherche/développement et la production française ont décidé d’unir leurs compétences pour offrir aux participants une vision globale sur la problématique de la carotte.

Lire la suite dans notre édition du 12 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
60 %
Au 1er mai, 60 % des nappes phréatiques affichent un niveau modérément haut à très haut, 21 % modérément bas à très bas, 19 % dans la moyenne, indique le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), soulignant une «recharge efficace» grâce aux pluies de début 2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui