L'Agriculteur Charentais 17 mars 2016 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Salon : Un miroir de l'évolution du secteur

Le salon international de l'agriculture a changé de visage au fil des ans. De l'agriculture, il s'est tourné vers l'agroalimentaire et s'oriente de plus en plus vers le grand public.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Succès pour Arsicaud en Blonde d’Aquitaine.
Succès pour Arsicaud en Blonde d’Aquitaine. - © AC

Au fil de ses 53 ans d'existence, le Salon de l'agriculture  a changé de visage, à l'image de l'agriculture. Dans le hall des institutionnels, cette année, un drone vole sur un large stand jaune colza  et tout un espace est dédié à l'agriculture connectée. Farming simulator, un jeu vidéo, attire le public dès l'entrée, en face d'un immense écran diffusant des images des spectacles du Puy du Fou. «Globalement, les stands se sont réorientés vers le grand public, notamment les organismes de recherche», observe une salariée d'un institut technique. Elle vient depuis 24 ans au Salon. «Cela se traduit par un changement de discours et d'offres sur le stand, quitte à être un peu décalé pour attirer le visiteur. Avant, nous travaillions beaucoup avec les professionnels. Des étudiants venaient chercher des stages.» Claude Cadoux, éleveur de charolais et présent depuis 81 regrette ce virage : «Avant c'étaient 99 % de professionnels, maintenant c'est 99 % du grand public.» Pourtant, les concours agricoles du Salon restent des incontournables pour les éleveurs. «Nous sommes obligés d'être là pour l'image de marque». Il note l'arrivée de Lidl, il y a deux ans, celle de McDonald, il y a seize ans, et celle de Charal il y a six ans.

lire la suite et les primés dans notre édition papier du 11 mars

Les beurres primés

Le Concours Général Agricole, créé en 1870 par le Ministère de l’Agriculture est organisé  a pour vocation de récompenser les meilleurs produits du terroir français. Il permet de valoriser l’exceptionnelle diversité et la qualité de la production agricole et la gastronomie française. Pour la catégorie des produits laitiers, au sein des beurres AOP, les laiteries de notre bassin Charentes-Poitou ont été mises à l’honneur.
En effet que ce soit pour les beurres AOP non salés ou pour les beurres AOP salés ce sont 2 laiteries de notre Région : La Coopérative Laitière de la Sèvre médaille d’or et la Laiterie de Montaigu médaille d’argent qui avec leurs beurres AOP Charentes-Poitou ont présenté les meilleurs produits de leur catégorie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
134,60 ME
Au 10 juillet, la consommation des crédits de l’enveloppe 2015/16 du programme français de l’OCM vitivinicole atteint 134,6 ME d’euros, dont : 64,6 M€ pour la restructuration et la reconversion du vignoble ; 43 M€ pour les investissements des entreprises ; 23,4 M€ pour la promotion sur les marchés des pays tiers et 3,6 M€ pour les prestations viniques.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui