L'Agriculteur Charentais 14 juin 2018 à 09h00 | Par Actuagri

#SauverLesAgri, monde agricole mobilisé et motivé

Les agriculteurs ont bloqué des raffineries et des dépôts de carburants, pour dénoncer les contradictions d’un gouvernement sur les produits importés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une quarantaine d’agriculteurs a «bloqué» les accès des stations Total rochelaises.
Une quarantaine d’agriculteurs a «bloqué» les accès des stations Total rochelaises. - © AC

Depuis la nuit du 10 au 11 juin, des agriculteurs bloquaient, partout en France, des dépôts de carburants et des raffineries pour protester contre toutes les distorsions de concurrence. Lundi, en fin de journée, la mobilisation battait encore son plein sur 16 sites et les manifestants étaient bien décidés à tenir les blocages et à faire entendre leurs revendications. Pour Christiane Lambert et Jérémy Decerle, le gouvernement ne pouvait rester silencieux face à cette mobilisation. «Partout en France, les agriculteurs sont mobilisés et très motivés pour dénoncer les distorsions de concurrence. Ils sont exaspérés ; ils font des efforts tous les jours pour améliorer leurs pratiques, des efforts battus en brèche par des produits venus d’ailleurs», a déclaré Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, le 11 juin en fin de journée.

Lire le récit de ces trois journées et leurs conséquences dans notre édition papier du 15 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui