L'Agriculteur Charentais 26 mars 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Seguin Moreau : Qualifier les intérimaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La tonnellerie Seguin Moreau a décidé de mettre en place une formation novatrice, avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et les agences de travail temporaire, dans le but d’améliorer la qualification du personnel intérimaire aux spécificités du métier de tonnelier. A très forte saisonnalité, ce métier est recherché d’août à octobre. «Les vinificateurs préparent en effet à cette période l’entonnage de leurs futurs vins et passent commande des barriques qui vont servir à leur élevage.» D’où l’emploi de saisonniers. Les agences de travail temporaire, peinant à trouver du personnel dont le profil réponde aux attentes des tonnelleries, se sont tournées vers le  Fond d’Assurance Formation des Agences de Travail Temporaire (FAFTT), qui a débloqué des crédits pour financer un projet de formation ad hoc. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) s’est chargée de bâtir le programme pédagogique et dispense la formation à dix candidats sélectionnés par trois agences partenaires.

Lire la suite dans notre édition du 27 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

27-09-2018 | L'Agriculteur Charentais

Céréales

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui