L'Agriculteur Charentais 12 décembre 2014 à 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Session : Régionalisation et nouvelles régions au cœur des débats

Les élus de la Chambre d’agriculture du Poitou-Charentes ont fait un pas de plus vers la régionalisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VR

À l’image des Chambres départementales, la Chambre régionale d’agriculture est inquiète pour l’avenir de son budget. Si la Loi de Finance est adoptée telle qu’elle est proposée, la chambre perd 5,35 % du montant de la ressource fiscale touchée en 2014, soit une baisse de 832 512 euros. Une baisse à laquelle il faut ajouter un prélèvement sur le fonds de roulement, prévu dans cette même Loi de Finance, et qui est estimé à 2 millions d’euros pour les 5 chambres d’agriculture. Face à ces menaces de coupe drastique des budgets, le directoire régional de la chambre s’est réuni fin octobre, pour mettre en place un schéma d’évolution, qui a été validé il y a quelques semaines par l’inter-bureau. «La démarche de régionalisation était déjà engagée, mais ce séminaire a permis de le lancer officiellement et politiquement » explique Luc Servant. Lundi 1er décembre, le président de la Chambre régionale a donc soumis au vote de l’assemblée une délibération détaillant ce projet, qui prévoit la régionalisation de domaines relevant du back-office et la mise en œuvre d’une ingénierie marketing et le développement de prestations communes. Concrètement, un directeur financier sera mis en place dans les prochains mois, pour le compte des 5 chambres. Dès la mi 2015, un responsable des ressources humaines ainsi qu’un responsable des achats seront mis en place. Un responsable qualité sera également mis en place en 2016. Enfin, un responsable de cellule marketing, ainsi qu’un responsable de bureau d’études dédié à répondre à des appels d’offres à des collectivités sont également prévus, sans échéance prévue. Une accélération du processus de régionalisation, qui avait notamment déjà permis la création d’un EDE unique pour les départements de la Vienne, la Charente et la Charente-Maritime.
Lire la suite dans note édition du 12 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).