L'Agriculteur Charentais 26 mai 2016 à 08h00 | Par Gérard Seguin

Sica de Bagnolet : L’empreinte des nouveaux contrats

Hennessy a profité de son assemblée générale pour distiller un nouveau message de confiance en l’avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Florent Morillon (au micro) a expliqué la ligne de conduite de la maison Hennessy.
Florent Morillon (au micro) a expliqué la ligne de conduite de la maison Hennessy. - © VR

Après la démonstration de force de la maison Hennessy à l’occasion des Vœux 2016, c’est sur une tonalité plus modeste que s’est déroulée l’Assemblée Générale de la SICA de Bagnolet, le 3 mai dernier, à l’Espace 3 000 de Cognac. Pourtant, le tour d’horizon des marchés effectué par le président d’Hennessy, Bernard Peillon, ne peut qu’inciter à un certain optimisme puisque les très bons résultats enregistrés en 2015 sur tous les marchés du monde se trouvent confortés en ce début 2016 (lire en encadré). Mais on sent bien qu’il s’agit aujourd’hui pour le leader de fédérer le monde du cognac autour d’un leitmotiv : déclencher de nouvelles plantations dans le vignoble. C’est le président de la Sica Guillaume Roy qui a présenté le bilan de la coopérative associée. Les achats 2015 réalisés par le négociant ont largement baissé (-17 %) passant de 57 405 hl Ap à 21 594. Le CA réalisé en 2015 tombe à 113 ME (contre 154 en 2014) et un complément de prix exceptionnel a pu être reversé en novembre dernier aux apporteurs du fait d’une exonération de la Contribution de Solidarité. Au 31/12/2015, le stock de la Sica s’établit à 226 200 hl Ap, soit une valeur de 269 M€ (1).

Lire la suite dans notre édition papier du 20 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui