L'Agriculteur Charentais 14 septembre 2017 à 08h00 | Par Agra

Soja : Une nouvelle étape pour la filière

La filière de graines de soja 100 % françaises poursuit son développement, avec l’inauguration d’une usine de trituration dans les Hautes-Pyrénées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le site devrait transformer cette année 25 000 tonnes de soja produit en France dont 5 000 tonnes de soja biologique.
Le site devrait transformer cette année 25 000 tonnes de soja produit en France dont 5 000 tonnes de soja biologique. - © © Thierry Ladevèze

la France vis-à-vis du soja importé, souvent OGM, Avril et Sofiprotéol, poussés par la fédération des producteurs d’oléagineux et protéagineux (FOP), se sont attelés au développement d’une filière soja française compétitive. En 2013, la culture ne représentait en France que 43 000 hectares cultivés. En 2015, les groupes Avril, la coopérative Euralis, Carrefour et Fipso se sont ainsi associés pour réfléchir à un plan de relance, signant en 2016 un partenariat autour de la relocalisation d’une filière soja dans le Sud-Ouest : c’est la naissance du projet Sojalim. Cette filiale commune d’Avril et d’Euralis a pour objectif l’exploitation de l’usine de trituration de soja qui vient de sortir de terre à Vic-en-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées.

Lire la suite dans notre édition papier du 15 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
+ 2 %
Après sept mois de campagne, les exportations françaises de pommes se redressent de +2% sur un an à 355 281 tonnes, précise une note de conjoncture publiée par le ministère de l’Agriculture le 23 avril. Une amélioration par rapport à la baisse de 20% qu’elles avaient connue en 2016-2017 (575 000 tonnes exportés pour la totalité de la campagne).