L'Agriculteur Charentais 03 octobre 2013 à 11h25 | Par Laurence Guilemin

Surgères - C'est ce week-end avec le meilleur de l'élevage

25 ans du salon et des concours, des expos, des animations et des exposants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC17

C’est immuable depuis 25 ans maintenant ! Chaque premier week-end d’octobre, Surgères est sous les feux des projecteurs. Lieu et événement incontournables pour les éleveurs, les partenaires, le public, ce rendez-vous accueillera 200 bovins de sept races différentes: Prim’Hosltein, Normandes, Pie Rouge, Limousins, Charolais, Blondes d’Aquitaine ainsi que des chèvres Alpine et Saanen, des moutons et des chevaux de trait, des volailles et des lapins. Le salon c’est aussi les concours départementaux, interdépartementaux et régionaux sans oublier les présentations d’animaux qui se dérouleront le samedi en tout début d’après-midi. Le dimanche matin, à 10 h, les prix seront remis aux éleveurs, ponctués par des commentaires des spécialistes de chaque race. 
Promouvoir  Ce salon est une vitrine des produits locaux, en proposant un marché fermier, et un formidable outil de communication, à l’image de l’Enilia et l’Ensmic qui viendra promouvoir les filières lait et céréales. Le village des artisans sera à nouveau présent cette année.Exposant leurs savoir-faire et leurs produits, ces artisans auront à cœur de conseiller et de guider les visiteurs dans les choix et les besoins concernant l’habitat.La fédération des Cuma présentera les différents types de matériel pour simplifier le temps de travail, avec notamment la mélangeuse-distributrice ; il sera aussi question de l’entretien des prairies...  Le public pourra voir le stand de la société avicole Aunis Saintonge avec son pôle aviculture. Le stand du Cregène, conservatoire des ressources génétiques du Centre Ouest Atlantique, mettra en avant les espèces végétales du Marais poitevin.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui