L'Agriculteur Charentais 19 avril 2018 à 09h00 | Par Bernard Aumailley

Table ronde MSA : Ces phytosanitaires, si utiles mais incidents sur la santé

L’exposition professionnelle doit se doubler des mille précautions et de bonnes pratiques. Facile à dire, plus difficile à faire entrer dans les mœurs agricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les phytosanitaires, on en parle souvent sur le plan environnemental. Pourtant. Selon le récent rapport parlementaire sur les pesticides, «l’établissement d’un lien de causalité entre la survenue d’une pathologie et l’exposition aux produits phytopharmaceutiques est délicat.» Cette «exposition professionnelle», Elisabeth Marcotullio, directrice de l’institut national de médecine en agriculture, l’a explicitée, étalée, chiffrée : elle est réelle. Par ailleurs, le Gouvernement a engagé des travaux sur la reconnaissance des maladies professionnelles liés aux pesticides, selon Agnés Buzyn. Notamment sur de nouveaux «tableaux» et des recommandations à destination des comités régionaux de reconnaissance.

Lire la suite dans notre édition papier du 20 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui