L'Agriculteur Charentais 03 mars 2016 à 08h00 | Par JMD

Technologies : Les explications d’un expert SIG

Les drones peuvent-ils permettre de suivre les dégâts de gibier ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Entre la mission des vols, le traitement des données aériennes et la délimitation des zones impactées, il faut compter un délai d’au minimum  deux à quatre jours
Entre la mission des vols, le traitement des données aériennes et la délimitation des zones impactées, il faut compter un délai d’au minimum deux à quatre jours - © FDC17

En écho à l’article paru en janvier 2016 dans l’Agriculteur Charentais («Il est urgent d’intervenir») - où l’idée est soumise de faire passer des drones au-dessus des parcelles culturales pour estimer les dégâts de gibiers  la  fédération des chasseurs a sollicité l’avis d’un spécialiste qui a déjà travaillé sur les audits de territoires en faveur du petit gibier et sur  les cartographies des réserves de chasse des ACCA.

Que pensez-vous de l’idée émise par certains agriculteurs d’utiliser le drone pour évaluer les dégâts de gibier ?
Il est admis que l’informatique et la cartographie moderne ont révolutionné la capacité d’analyse des territoires de chasse à grande échelle : identification des cultures par images satellites infrarouge, délimitation de systèmes complexes d’habitats grâce aux prises de vues aériennes dont la précision atteint parfois le centimètre pixel, réalisation d’audits de territoires faune sauvage sur un département.

Lire la suite de l'interview dans notre édition papier du 26 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
13 837
C’est le nombre de lapins détruits  par les ACCA et les lieutenants de louveterie en mars, sur la saison 2014 2015 en Charente Maritime. Les chasseurs en période de chasse font l’effort principal avec 11 294 prélèvements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui