L'Agriculteur Charentais 30 mai 2013 à 11h19 | Par Sylvain Desgroppes

Témoignage - Un outil pour l'avenir de l'élevage

C'est au Gaec du Petit Poirat, à Pindray (16), que le concept Labeliance Agri avait été présenté il y a près d’un an.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les associés du Gaec sont intéressés par le principe de Labeliance Agri.
Les associés du Gaec sont intéressés par le principe de Labeliance Agri. - © V.C

Une alternative au financement par l'endettement. Voilà ce que représente Labeliance Agri pour les exploitants du Gaec du Petit Poirat, à Pindray. Pour Jean-Marie Deletré, seul aux manettes depuis le départ en retraite de son frère Bruno, c'est une vraie solution qui est mise en place, et qui sera utile dans la construction de l'avenir du Gaec. En effet, il est prévu que Thomas Betton, actuellement salarié du Gaec, s'installe comme associé de Jean-Marie Deletré. Cette installation serait accompagnée d'un agrandissement de l'exploitation et de la modernisation de plusieurs bâtiments. Thomas Betton voudrait notamment construire une nouvelle bergerie. Et pour tous ces changements, les deux futurs associés souhaitent faire appel à Labeliance Agri.

Retrouver l'intégralité du reportage dans notre édition du 31 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui