L'Agriculteur Charentais 26 septembre 2013 à 11h08 | Par Bernard Aumailley

Terra Lacta - C'est parti avec Bongrain

Au Ier octobre, la prise de contrôle de Bongrain sera efective.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nouvelle ère pour Terra Lacta
Nouvelle ère pour Terra Lacta - © AC 17

On savait que le feu vert de l’Autorité de la concurrence, fin août, marquait une simple étape dans les montages financiers et industriels dans la «prise de contrôle», selon les termes de la même Autorité de Bongrain sur Terra Lacta. C’est le 1er octobre que prend effet cette nouvelle géométrie de la transformation laitière dans notre région. L’usine de Surgères passe sous le giron d’Armor Protéines de Saint Lo, filiale industrielle de Bongrain, spécialisée dans la fragmentation des composants du lait. Champdeniers passe sous le contrôle de la société Sodivo de Saint Lo aussi. Sofivo, filiale du groupe Soparind Bongrain, est depuis plus de 50 ans leader dans la fabrication d'aliments d'allaitement et d'ingrédients laitiers. Fabriquant plus de 100 000 tonnes chaque année, Sofivo est «la référence» dans la nutrition des jeunes animaux (veaux d’élevage et de boucherie, agneaux, chevreaux, chevrettes…). Claix passe sous le giron d’Elvir de Saint Lo également. Elvir est aussi une filiale du Groupe Soparind Bongrain  avec la marque Elle & Vire. Elle est leader sur le marché de la crème UHT, incontournable du marché du beurre avec une position de n°2 et n°2 sur les beurres frigo-tartinables. Ensuite une nouvelle entité est créée, les fromageries Lescure, (à Marsac sur l’Isle près de Périgueux) avec la laiterie du Gâteau (Saint Loup), plus celle Saint Michel en l’Herm en Vendée et celle de Caussade dans le Tarn et Garonne. Enfin, l’usine de Saint Saviol (à Condé sur Vire dans la Vienne), anciennement Pro-lacto, devenues les Fromageries de Saint Saviol, en août dernier, aura son siège social à Saint Lo dans la Manche. Elle était devenue une SA par action simplifié à associé unique en juin dernier.

 



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui