L'Agriculteur Charentais 27 mars 2013 à 18h05 | Par Bernard Aumailley

Terra Lacta - Joint venture finalisée

Selon le Crédit agricole, le rapprochement Terra Lacta Bongrain est en cours de finalisation

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Crédit agricole a été en première ligne sur le dossier.«Nous avons bon espoir que cela se finalise dans les huit joursqui viennent» assure Jean-Guillaume Ménès. «Il y avait plusieurs scénarios. Nous avons dit que nous accompagnerions tous les scénarios. Celui de Bongrain se précise.» Revenant en arrière, le directeur général place la coopérative devant ses choix : «elle n’avait pas investi et était en incapacité d’écouler ses produits permettant une juste rémunération de ses coopérateurs. Nous avons dit : cela ne peut pas durer. Nous ne pouvions financer des pertes. Nous avons tenu à bout de bras la coopérative durant 3 ans pour avoir le temps de son redressement et de trouver un adossement. Ils en avaient aussi conscience.» Il met en avant le travail des équipes de la banque. La CA-CMDS «reste acteur» auprès de Terra Lacta : «cela illustre que nous sommes bel et bien engagés dans le monde agricole. Nous serons là dans la coopérative de collecte et dans la joint-venture qu’ils vont créer.» Bongrain se verra proposer aussi un accompagnement «en mettant des sommes significatives sur la table.» Le pool bancaire pourrait donc s’élargir : «nous sommes volontaires.» 2013 connaîtra quand même des «moments délicats» dans cette joint-venture «d’une autre dimension et d’une autre stratégie de marques où l’AOP a une valeur.» Jean-Guillaume Ménès estime que dire qu’il y a un avenir à deux ans «donnera de l’air aux éleveurs.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui