L'Agriculteur Charentais 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Terra Lacta : Prendre du recul pour mieux anticiper

La coopérative avait invité ses producteurs pour des questions d’actualité et à réfléchir sur leurs coûts de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Daniel Chevreul, directeur  des approvisionnements laitiers de Savencia.
Daniel Chevreul, directeur des approvisionnements laitiers de Savencia. - © AC

Ils étaient venus avec l’arrière idée que l’on parlerait du prix du lait. C’est leur motif d’inquiétude, de réflexion de ces dernières semaines. Et naturellement, Alain Lebret, en les invitant à Surgères à écouter les «tendances» données par Daniel Chevreul, directeur des approvisionnements laitiers de Savencia, savait que le sujet viendrait sur le tapis. Mais le président avait aussi voulu que les producteurs entendent un autre discours : celui des calculs des coûts de production. Et Mélanie Galliot de l’institut de l’élevage n’avait pas tâche facile en la matière. Dans la succession de crises, de volatilité, comment démontrer l’utilité de les connaître.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
729 kms
La Pologne veut ériger une haie de 729 kms contre les sangliers le long de ses frontières avec l’Ukraine et la Biélorussie, pour lutter contre la propagation de la peste porcine africaine. C’est ce que vient de déclarer la vice-ministre polonaise de l’agriculture, Ava Lech. La haie doit empêcher des sangliers atteints par la peste porcine africaine de traverser la frontière. Sa construction est estimée à 24 M €. Les infections ne cessent de se multiplier en Pologne. Elle en est au 15ème cas de foyers découverts cette année.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui