L'Agriculteur Charentais 31 mai 2018 à 09h00 | Par Bernard Aumailley

Terra Lacta : Séduire les Chinois avec des laits de gamme

La coopérative laitière régionale a signé un accord pour produire des laits de montagne depuis sa filiale SLVA

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«Nous voulons développer des produits à haute valeur ajoutée comme les fromages vers d’autres pays de la France ou l’Europe où le marché est saturé.»
«Nous voulons développer des produits à haute valeur ajoutée comme les fromages vers d’autres pays de la France ou l’Europe où le marché est saturé.» - © AC

La coopérative laitière régionale Terra Lacta vient d’annoncer un accord de partenariat avec une firme chinoise, Yantang. Il s’agit de produire pour le compte de cette société, selon un cahier des charges précis, des «laits de montagne» produits par l’usine de Theix en Auvergne. Yantang est une filiale du groupe d’Etat Guangdong Nongken Group. Ce dernier  est présent dans le caoutchouc naturel, le sucre de canne, les céréales, l’huile, mais il est aussi impliqué dans le marketing des produits agricoles, l’hôtellerie et le tourisme. Sans détenir directement ls actions de la société Yantang, Guangdong Nongken group contrôle cette entreprise à travers trois de ces filiales. Yantang reste la seule société cotée en bourse au sein du groupe.

Lire la suite dans notre édition papier du 1er juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).