L'Agriculteur Charentais 22 septembre 2016 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Terre Atlantique : Sécuriser le stockage

La coop angérienne a inauguré, vendredi dernier, une extension de stockage à La Rochelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Inauguration de l’extension du silo de Terre Atlantique, à La Rochelle.
Inauguration de l’extension du silo de Terre Atlantique, à La Rochelle. - © AC

Après l’inauguration en mars, à Loiré Vérines, d’un bâtiment de 400 m2 pour les appros, Terre Atlantique vient d’inaugurer, vendredi dernier, une extension de stockage, relié au silo existant (11 000 tonnes), à La Rochelle. Le site est situé à proximité des installations portuaires de la Sica et de la Socomac, leurs partenaires pour l’exportation des céréales et des oléoprotéagineux. «Il s’agit d’une extension de stockage permettant ainsi d’optimiser notre exploitation céréales» avance Christian Cordonnier, directeur de la coopérative angérienne. Cette  nouvelle construction permet ainsi de «sécuriser le stockage et la qualité du stockage» avance le directeur :«La collecte se réalise en juin- juillet. En Aunis, nous étions un peu court en capacité de stockage. Une partie de nos céréales restaient un certain temps ou un temps certain, sur des dalles en attendant le transfert. Or, nous ne maîtrisons pas les exportations, les flux.»

Lire la suite dans notre édition papier du 16 septembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).