L'Agriculteur Charentais 05 février 2015 à 08h00 | Par Guillaume de Werbier

Territoire : Future grande région, croissance de la population dynamique

Une étude de l’Insee présente les caractéristiques de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La grande région attire en particulier de jeunes couples avec enfants et des jeunes retraités.
La grande région attire en particulier de jeunes couples avec enfants et des jeunes retraités. - © AC

Au 1er janvier 2012, l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes, appelés à composer la nouvelle région ALPC (même si le nom définitif n’a pas encore été choisi), abritaient 5,8 millions d’habitants. Elle est le 4e espace le plus peuplé, derrière l’Ile-de-France, Auvergne - Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais – Picardie, décrit Alexandre Giraud, chef de division au recensement de la population, à l’Insee Poitou-Charentes. Avec une superficie de 84 000 km2, elle est la plus grande nouvelle région française.Alexandre Giraud rappelle que l’ALPC compte 25 grandes aires urbaines. «Avec un peu plus de 4 millions d’habitants vivant dans une grande aire urbaine, le degré d’urbanisation d’ALPC est inférieur à celui de la France de province. Le caractère rural de la nouvelle région est manifeste. Comparativement, la population d’ALPC vit davantage dans les petites aires urbaines et dans l’espace hors influence urbaine.»Entre 2007 et 2012, l’ALPC gagne 33 000 habitants par an, sous l’effet des migrations, les entrants sur le territoire étant plus nombreux que les sortants. «Sur cette période, le solde naturel dépasse à peine l’équilibre et ne contribue que faiblement à cette croissance.»Dix départements sur les douze qui constituent la nouvelle région, affichent une évolution démographique positive.

Lire la suite dans notre édition du 6 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui