L'Agriculteur Charentais 16 avril 2015 à 08h00 | Par Nelly Fray

Territoire : La «grande région» agricole se construit

Rencontre des directeurs et présidents des Chambres d’agriculture de l’Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes pour évoquer l’organisation future.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les trois présidents des Chambres régionales appelées à fusionner en 2016 étaient réunis mercredi en Dordogne.
Les trois présidents des Chambres régionales appelées à fusionner en 2016 étaient réunis mercredi en Dordogne. - © Nelly Fray – Réussir le Périgord

Le 1er janvier 2016, l’Aquitaine, le Limousin, Poitou-Charentes n’auront plus qu’un Conseil régional, qu’un seul préfet de Région, qu’une seule Direction régionale de l’Agriculture... Qu’en sera-t-il des Chambres d’agri-culture qui se sont organisées pour mailler leurs territoires respectifs et répondre aux enjeux de leurs différentes filières ? C’est pour répondre à cette question que les présidents et directeurs des douze Chambres d’agriculture départementales, parmi lesquels figurent Dominique Graciet (Aquitaine), Jean-Philippe Viollet (Limousin), Luc Servant (Poitou-Charentes) à la tête des trois Chambres régionales, se sont donné rendez-vous mercredi au Pôle interconsulaire de Périgueux. Il s’agit évidemment, comme le suggère Josette Marrant, directrice de la Chambre de Dordogne qui accueillait, de «construire une nouvelle histoire de réseau». Mais aussi de préparer les collaborations entre les agents et de définir et répartir des chantiers prioritaires. Les directeurs et présidents ne veulent pas perdre de temps. Le 1er janvier, il n’y aura qu’une seule Chambre régionale dont les actions rayonneront sur la région administrative. Sa gouvernance sera transitoire puisque les prochaines élections des Chambres d’agriculture n’auront lieu que trois ans plus tard pour la mandature 2019-2025. En attendant, il va falloir fixer un budget unique et une fiche de route pour les trois ans à avenir.

Lire la suite dans notre édition du 17 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui