L'Agriculteur Charentais 03 août 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Tourisme : Rechercher encore plus de touristes, pour booster l’économie locale

Toujours plus. Première économie du département, il doit cependant trouver quelques pistes d’expansion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Les premiers résultats de 2017 sont très «encourageants». Voilà qu’en plein été, le Premier ministre affiche un «plan de route» pour le tourisme français. «Les estimations prévoient une hausse de la fréquentation touristique supérieure à 5 millions de personnes entre 2016 et 2017. Au total, 89 millions de touristes étrangers devraient être accueillis en France d’ici la fin de l’année.»
L’objectif visé c’est 100 millions d’ici 2020 et de «prolonger la durée moyenne de séjour sur le territoire.» Ce n’est pas seulement vœu pieux : cela induirait une augmentation des recettes touristiques avec un nouvel objectif fort : 50 milliards d’euros en 2020 (40 milliards actuellement). Ce double objectif permettrait de créer 300 000 emplois supplémentaires sur l’ensemble du territoire, en métropole comme en outre-mer.

Lire la suite dans notre édition papier du 4 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.