L'Agriculteur Charentais 16 octobre 2014 à 08h00 | Par JCD

Tournesol : Les maladies freinent la hausse des rendements à 23,7 q/ha

Agreste se montre moins optimiste sur les rendements 2014 en tournesol à 23,7 q/hectare.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les pluies estivales ont globalement favorisé la croissance des cultures récoltées à l’automne.
Les pluies estivales ont globalement favorisé la croissance des cultures récoltées à l’automne. - © Jean Nanteuil

«Le rendement (en tournesol) progresserait à 23,7 q/ha, soutenu par une bonne alimentation hydrique estivale, et serait légèrement supérieur à la moyenne 2009-13 (23,3 q/ha), explique une note du 6 octobre d’Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture. Néanmoins, cette augmentation a été freinée par les maladies apparues en septembre dans certaines régions (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes notamment) à la suite d’excès d’eau.» La production est chiffrée à 1,6 Mt.

Hausse en maïs grain
Les pluies estivales ont globalement favorisé la croissance des cultures récoltées à l’automne. Agreste revoit à la hausse ses prévisions en maïs grain, à 16,3 Mt (contre 16,1 Mt). Cela s’explique par de bons rendements, dont le chiffrage est porté à 97 q/ha (hors semences), qui représentent +15 % sur un an. La production de maïs fourrage est estimée à 19,5 Mt (contre 19,4 Mt prévues en septembre), en augmentation de 4,8 % par rapport à la récolte de l’an dernier. «La hausse du rendement et un automne favorable à la maturation des grains semblent entraîner un transfert de surfaces du maïs ensilage vers le maïs grain, note Agreste. Les besoins en maïs fourrager devraient être satisfaits avec moins de surface qu’initialement prévu.»

Lire la suite dans notre édition du 17 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).