L'Agriculteur Charentais 16 octobre 2014 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

Tracteurs : Quatre catégories de tracteurs de forte puissance

Les constructeurs proposent quatre différents concepts de tracteurs ayant chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Petit tour au milieu des gros tracteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec le 1050 Vario, Fendt pousse à 500 ch la puissance des tracteurs standard.
Avec le 1050 Vario, Fendt pousse à 500 ch la puissance des tracteurs standard. - © Fendt

La puissance moyenne des tracteurs n’en finit pas de grimper. Selon les données d’immatriculations de l’Axema, l’union des industriels de l’agro-équipement, les tracteurs de 200 chevaux et plus connaissent la plus forte augmentation en volumes : + 32,2 % en 2013. Et les tracteurs de plus de 300 chevaux connaissent une progression de plus de 54 % sur cette même période. Depuis, malgré un ralentissement important des ventes de tracteurs, ce dernier créneau est le seul à bénéficier d’une croissance à deux chiffres. Et les normes antipollution successives s’accompagnent d’un dopage des gammes de modèles standard de fortes puissances.Il faut dire que la taille des exploitations continue de croître. Et de plus en plus de petites structures font faire leurs travaux à façon. Pour travailler des plus grandes surfaces dans un même laps de temps, les agriculteurs investissent dans du matériel plus large. En parallèle, les modes de culture évoluent, les techniques sans labour poursuivent leur développement : cela induit bien souvent des vitesses de travail élevées. Face à ces évolutions, les besoins de puissance s’accroissent pour emmener les matériels larges à haute vitesse. Aujourd’hui, dans l’offre des plus de 300 chevaux, se côtoient quatre catégories de tracteurs : les tracteurs standard, avec un châssis traditionnel ; la gamme Claas Xerion qui forme une catégorie à elle seule ; les tracteurs à chenilles et enfin les articulés. Si les tracteurs à châssis traditionnels ne dépassaient pas 330 chevaux il y a cinq ans, ils tutoient, voire dépassent aujourd’hui les 400 chevaux. Deutz-Fahr devrait lancer sa série 11 culminant à 440 chevaux en 2016, date à laquelle Fendt commercialisera sa gamme 1000 Vario, dont le plus gros modèle atteindra 500 chevaux. Entre temps, le gabarit de ces tracteurs a évolué vers le haut. Et les manufacturiers suivent en proposant des pneus de 2,15 mètres de diamètre, voire 2,30 mètres. La norme Tier 4 final, qui est entrée en vigueur cette année pour les plus de 176 chevaux s’accompagne d’un nouveau gain de puissance sur les nouveau modèles : le créneau des tracteurs de plus de 300 chevaux, jusque-là occupé par les chenillards, les articulés et le Claas Xerion, s’est fait littéralement envahir par les modèles à châssis traditionnels.

Lire le dossier complet sur les puissances des tracteurs et la visibilité de cabines dans notre édition du 17 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

8 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
Entre 35 et 37,26 Mt
Les cabinets ODA et Agritel ont chiffré le 6 juillet la récolte de blé à respectivement 35 Mt et 37,26 Mt cette année en France, touchée par les intempéries au printemps. Si une baisse de volume est annoncée, la prudence reste de mise sur le plan qualitatif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui