L'Agriculteur Charentais 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Transmission d’exploitation : Itinéraires principaux et bis

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Le scénario pourrait être déjà écrit : un ou une exploitante arrive en fin de carrière et pense retraite. Un ou une jeune pense débuter sa carrière. Entre eux, un pont, des mois de recherches, d’approfondissement, de préparations, de formalités et en fin, un jeune installé en lieu et place d’un «cédant.» C’est une trame de scénario tellement connu qu’il faut chaque année une après-midi, organisé par la Chambre d’agriculture pour en redessiner les contours. Et si le synopsis est là, l’histoire est différente, s’amuse à répéter Jean-Marie Gillardeau, spécialiste du droit rural, invité de cette après-midi : «qu’on transmette ou que l’on s’installe, chaque cas est particulier. Il n’y a pas de modèle. La transmission (un cédant-une installation), c’est du cousu main, du sur mesure, pas du prêt-à-porter.» Aujourd’hui tous les outils sont opérationnels : le point info installation, le répertoire à l’installation, les banques, la Chambre, la SAFER sont mobilisés «pour faire aboutir les projets» comme l’a souligné d’emblée Joëlle Lepasteur, animatrice de cette quinzaine dans le département. Elle donne quelques chiffres : 148 inscrits au répertoire dont 68 projets d’élevage, dont 34 aimeraient bien s’associer et 72 % ont déjà la capacité professionnelle.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
183 000 hl
D’après les donnees des contrats d’achat a  finoctobre 2016, les transactions en vrac de vins deFrance SIG et de vins IGP reculent par rapporta  la campagne 2015- 2016 pour les vins rougeset blancs et progressent en roses (apre s unecampagne particulie rement faible). Toutes couleurs confondues, les volumes de ventes sontlege rement inferieurs a  la campagne precedenteen vins AOC avec une stabilite des ventes enrouges et une baisse en blancs et roses.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui