L'Agriculteur Charentais 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Transmission d’exploitation : Itinéraires principaux et bis

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Le scénario pourrait être déjà écrit : un ou une exploitante arrive en fin de carrière et pense retraite. Un ou une jeune pense débuter sa carrière. Entre eux, un pont, des mois de recherches, d’approfondissement, de préparations, de formalités et en fin, un jeune installé en lieu et place d’un «cédant.» C’est une trame de scénario tellement connu qu’il faut chaque année une après-midi, organisé par la Chambre d’agriculture pour en redessiner les contours. Et si le synopsis est là, l’histoire est différente, s’amuse à répéter Jean-Marie Gillardeau, spécialiste du droit rural, invité de cette après-midi : «qu’on transmette ou que l’on s’installe, chaque cas est particulier. Il n’y a pas de modèle. La transmission (un cédant-une installation), c’est du cousu main, du sur mesure, pas du prêt-à-porter.» Aujourd’hui tous les outils sont opérationnels : le point info installation, le répertoire à l’installation, les banques, la Chambre, la SAFER sont mobilisés «pour faire aboutir les projets» comme l’a souligné d’emblée Joëlle Lepasteur, animatrice de cette quinzaine dans le département. Elle donne quelques chiffres : 148 inscrits au répertoire dont 68 projets d’élevage, dont 34 aimeraient bien s’associer et 72 % ont déjà la capacité professionnelle.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui