L'Agriculteur Charentais 04 septembre 2014 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

Travail du sol : Le changement rapide des pièces d’usure : pour quels outils ?

Herses rotatives, déchaumeurs à dents et maintenant charrues : le nombre d’outils pouvant bénéficier de dents à démontage rapide ne cesse d’augmenter. Mais est-ce intéressant ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur le déchaumeur à dents, le système Knock-On de Kverneland permet de passer rapidement d’une configuration travail superficiel (socs à patte d’oie) à une version travail profond (socs étroits).
Sur le déchaumeur à dents, le système Knock-On de Kverneland permet de passer rapidement d’une configuration travail superficiel (socs à patte d’oie) à une version travail profond (socs étroits). - © Kverneland

Les herses rotatives ont été les premiers outils de travail à avoir bénéficié d’un montage-démontage rapide. Bien souvent, ces systèmes de fixation rapide sont montés sur les supports porte-dents classiques, ce qui permet de revenir à des fixations boulons si besoin ou, au contraire, d’adapter une fixation rapide sur un support classique. La grande majorité des constructeurs proposent des mécanismes semblables, à savoir, un système d’axes avec des goupilles. Pour limiter au maximum les pertes de dent, ces goupilles sont assez fermes, ce qui nécessite généralement un outil pour les ouvrir et ou les fermer. Aussi, pour enchâsser les goupilles avec un minimum d’aisance, les constructeurs laissent un petit jeu. «Jeu qui peut finir par générer de l’usure sur les plateaux, notamment dans les sols difficiles, avoue David Finetti d’Algritec, filiale d’Alpego. Aujourd’hui, on voit autant d’agriculteurs qui reviennent à la fixation boulon que d’autres qui se mettent à la fixation rapide. D’où un statu quo des ventes de herses à démontage rapide. C’est un effet de mode, avec des régions qui sont très demandeuses, comme la Bretagne ou le nord de la France et d’autres moins. Quoi qu’il en soit, une fixation boulon tiendra plus fermement la dent et sera plus résistant sur le temps.»

Lire l'ensemble du dossier dans notre édition du 5 septembre :
- les atouts des déchaumeurs à dents
- la polyvalence des outils
- la vitesse de plus en plus élevée
et dans le document joint toutes les nouveautés du travail du sol et des semoirs chez tous les constructeurs


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 3 %
Au Crédit agricole, les crédits réalisés en 2016 à destination des agriculteurs étaient en baisse de 3% par rapport à 2015, subissant un décrochage particulier à partir de juin sur le machinisme avec la fin du dispositif de sur-amortissement, et dans le secteur grandes cultures avec les mauvaises conditions climatiques, a rapporté la banque verte lors d'une conférence de presse le 12 septembre au salon de l'élevage de Rennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui