L'Anjou Agricole 09 février 2018 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

Un porteur à chenilles qui passe sur toutes les terres

Démonstration du prototype du porteur HTrack100, le vendredi 9 février à Saint-Martin-du-Bois (49).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au premier plan, les ornières laissées par un automoteur à roues. Le porteur HTrack100 parcourt la parcelle sans l'endommager.
Au premier plan, les ornières laissées par un automoteur à roues. Le porteur HTrack100 parcourt la parcelle sans l'endommager. - © AA

Inventé et commercialisé depuis septembre 2017 par la société charentaise Hubertrack, cet automoteur innovant peut circuler dans toutes conditions de portance. Ce qui permet d'épandre des engrais minéraux en hiver par exemple. Polyvalent, il sert aussi de porte outil, pour les travaux de broyage ou d'élagage : " c'est un véritable couteau suisse", présente Paul Hubert co-gérant de la société avec son frère Patrick Hubert.

Gros avantage, ce porteur préserve   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.