L'Agriculteur de l'Aisne 09 février 2018 à 01h00 | Par Actuagri

Une enzyme de champignon ouvre la voie à l’innovation dans l’industrie des biocarburants

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les parois des cellules des végétaux sont constituées de lignocellulose, une matière qui concentre les recherches dans la filière des biocarburants et de la chimie verte depuis une dizaine d’années. Cette matière, abondante dans les déchets végétaux, est cependant très résistante à la dégradation enzymatique. La production de biocarburant, à partir de ces déchets, est donc, pour le moment, trop coûteuse. Des chercheurs de l’INRA et du CNRS ont découvert une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.