L'Agriculteur de l'Aisne 09 février 2018 à 01h00 | Par Actuagri

Une enzyme de champignon ouvre la voie à l’innovation dans l’industrie des biocarburants

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les parois des cellules des végétaux sont constituées de lignocellulose, une matière qui concentre les recherches dans la filière des biocarburants et de la chimie verte depuis une dizaine d’années. Cette matière, abondante dans les déchets végétaux, est cependant très résistante à la dégradation enzymatique. La production de biocarburant, à partir de ces déchets, est donc, pour le moment, trop coûteuse. Des chercheurs de l’INRA et du CNRS ont découvert une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui