L'Agriculteur Charentais 29 novembre 2018 à 09h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Une liste qui entend garder les pieds sur terre

Le scrutin pour renouveler les 33 élus de la Chambre d’agriculture aura lieu en janvier prochain. FNSEA 17 et JA 17 font liste commune et expliquent leurs positions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Ce lundi à Archingeay, ils étaient tous là ou presque autour de Luc Servant, Cédric Tranquard (FNSEA 17) et Pierrick Roy (JA 17) pour lancer la campagne commune pour les élections à la Chambre d’agriculture de janvier prochain. Le slogan («responsable, solidaire, combatif, pragmatique»), les 20 noms de la liste conjointe veulent le décliner. «Notre projet n’est plus un modèle, mais une multitude d’opportunités à construire et structurer ensemble», est-il écrit dans la présentation de la liste lundi. Conscients de «défis» que l’agriculture départementale des prochaines années doit relever, ils perçoivent les «tendances», ne s’attardent pas sur les constats, peu porteurs de dynamiques, mais situent pour autant leur engagement consulaire à venir dans la défense de la profession, du métier et du revenu. Luc Servant liste les pistes de développement, les «possibles». Et de citer nouvelles cultures, impact environnemental, marais et vente directe ou circuits courts : «Il nous faut parler, par exemple, aussi de trouver de nouvelles formes d’élevage pour répondre à la demande de proximité» Dans les «freins», l’incertitude économique demeure en tête.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans notre édition papier du 30 novembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui