L'Agriculteur Charentais 11 juillet 2013 à 09h06 | Par ML

URBANISATION - Les propositions de Cécile Duflot contre l’étalement urbain

Le projet de loi Alur, pour l’accès au logement et un urbanis-me rénové, propose une série d’outils contre le grignotage des villes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le projet de loi Alur vise aussi à lutter contre l’artificialisation des terres agricoles et naturelles et l’étalement urbain.
Le projet de loi Alur vise aussi à lutter contre l’artificialisation des terres agricoles et naturelles et l’étalement urbain. - © A-C

Lutter «contre la fracture résidentielle et le désordre urbanistique» : tel est l’objectif du projet de loi présenté par Cécile Duflot en conseil des ministres, le 26 juin. Baptisé «Alur», pour «l’accès au logement et un urbanisme rénové», le projet de loi ne parle pas uniquement du plafonnement des loyers parisiens. Il contient des pistes pour densifier les villes, lutter contre l’artificialisation des terres agricoles et naturelles et l’étalement urbain.En effet, «construire mieux et davantage, là où sont les besoins» est l’un des objectifs, selon la ministre à l’Egalité des territoires. Cécile Duflot propose notamment de rendre obligatoires les Plans locaux d’urbanismes (PLU) intercommunaux, alors que seules 8% des intercommunalités ont choisi de l’élaborer en commun.

Les PLU intercommunaux, «une chance pour les territoires ruraux»
«Je suis convaincue que les PLU intercommunaux (PLUI) sont une chance pour les territoires ruraux, a insisté la ministre, parce qu’ils permettront un dialogue, une vision du territoire partagée, et sans doute de se doter des moyens d’exercer pleinement cette compétence». Pour Cécile Duflot, «la compétence aménagement du territoire à la commune date d’une époque» révolue. La gestion de la transition des actuels PLU communaux aux PLUI sera «sans doute affinée lors du débat parlementaire», a précisé la ministre.

Lire la suite dans notre édition du 12 juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui