L'Anjou Agricole 12 juillet 2018 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Vigne : l'efficacité des panneaux récupérateurs

La signature de la "Charte des prescripteurs" dans le bassin Layon Aubance Louets s'est déroulée le 6 juillet chez Alain Poupart. Le viticulteur a présenté sa démarche de réduction de la dérive de produits phytos.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain Poupart, du Domaine Saint Arnoul à Martigné-Briand, est le premier viticulteur du département à avoir acheté un équipement de pulvérisation confinée.
Alain Poupart, du Domaine Saint Arnoul à Martigné-Briand, est le premier viticulteur du département à avoir acheté un équipement de pulvérisation confinée. - © AA

Eviter la dérive, c'est bon pour l'environnement et pour le porte-monnaie. Alain Poupart, viticulteur avec sa femme et deux salariés, exploite 33 hectares de vigne à Martigné-Briand.

Nouvelle étape dans la réduction de l'utilisation des phytosanitaires, depuis 3 saisons, le domaine s'est équipé de panneaux récupérateurs de produit. « La première année, nous avons récupéré pratiquement 10 000 euros de produit, a calculé le viticulteur. C'est 10 kg de matière active en moins dans   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui