L'Agriculteur Charentais 02 avril 2015 à 08h00 | Par laurence Guilemin

Vignerons d’oléron : Avancer avec prudence

La coop veut «garder la tête froide» et ce avec de bons résultats, notamment en conditionné en VPC et pineaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A gauche, Pierre Luc Alla, directeur de la coop et Vincent Libner, élu président, à l’issue de l’assemblée générale.
A gauche, Pierre Luc Alla, directeur de la coop et Vincent Libner, élu président, à l’issue de l’assemblée générale. - © AC

L’assemblée générale de la coopérative viticole oléronnaise, du 20 mars, était un avant-goût pour le vice-président, Vincent Libner. Il a tenu cette rencontre, d’une main de maître, avant d’en devenir le président à l’issue de la journée. Il succède ainsi à Fabrice Micheau, qui a démissionné de son poste de président en février.

Succès du conditionné
Même si l’exercice passé est aussi bon que le précédent, la coop continue à «garder la tête froide et à avancer avec prudence.» Le contexte du cognac  les y oblige. «Il faut se donner les moyens de vendre le cognac au bon moment pour qu’il soit rentable. Nous sommes en train d’y parvenir. C’est le secteur du conditionné qui nous y aidera» souligne le vice-président Vincent Libner. Il est vrai que la vente en conditionné a évolué favorablement, en raison, notamment du renforcement de l’équipe commerciale, des animations, comme le marché de Noël, la foire aux vins. «Le volume en bouteilles, qui était stabilisé depuis quelques années, progresse sous l’effet de la qualité des produits et d’actions commerciales cohérentes. La demande croissante des bag-in box est en progression constante.» La progression totale du chiffre d’affaires en conditionné est en hausse de 16,70 %. C’est la vente en grande distribution qui est la plus marquante avec + 35,68 % puis la vente en circuits revendeurs traditionnels + 18,65 %. Sur les vins de pays, en volume, les ventes en produits conditionnés ont progressé de 19,24 % (dont 16,61 pour le blanc, 11,88 % pour le rosé et une très forte progression pour le rouge avec 38,78 %). Ces bons chiffres s’expliquent par le lancement de formats 50 cl à destination de la restauration pour les cuvées Premiums Perles «avec déjà plus de 6 000 consommateurs séduits». Autre explication, une nouvelle gamme «Insula» en vins de pays «Ile d’Oléron» qui remplace la gamme Bonnemie «qui s’essoufflait». Elle est destinée aux clients des grandes et moyennes distributions. Bilan positif de cette nouveauté, avec une croissance de 44 % pour le rosé, 29 % pour le rouge et et 13 % pour le blanc.

Lire la suite dans notre édition du 3 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui