L'Agriculteur Charentais 12 juin 2014 à 10h23 | Par Fabienne Lebon - Bernard Aumailley

Vignoble impacté - La grêle en Haute Saintonge dévaste tout sur son passage

Les orages de grêle du week-end dernier ont suivi un tracé au sud de Pons, et en Haute Saintonge, provoquant de sérieux dégâts sur les vignes et les cultures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VC

«Vous voyez là-bas, cette sainte vierge à côté du moulin… Et bien, elle ne nous a pas porté chance !» préfère ironiser Joël Baudin, viticulteur à Gimeux en Charente. Le conseiller municipal est doublement malchanceux puisque «justement, la semaine dernière, j’ai fait faire un devis à mon assureur contre la grêle». Sur ses 30 hectares de vignes, le viticulteur se dit sinistré à 50 %. Quant aux 50 hectares de maïs «laminé», «on va voir dans les prochaines semaines ce qu’on va pouvoir en récupérer, mais j’ai des doutes sur la récolte à venir». D’autres n’ont pas eu cette chance, à Saint Genis de Saintonge, Bois, Dans le rouillaçais ou près de Ruffec. La grêle, importante, a déchiqueté les cultures. Et donc les vignes. Du côté de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime, on «évaluait» l’ampleur des dégâts cette semaine. Comme une répétition de 2013.Va devoir entrer en jeu la réserve climatique (40 000 hl) voire la réserve de gestion (100 000 hl), envisage déjà sur place Jean-Marc Morel, président du BNIC. De cela, il sera question lors d’une réunion, organisée lundi prochain à Cognac, qui devrait associer «la Charente-Maritime». Pour l’instant, en ce mardi 10 juin, on en est à répertorier les dégâts et chaque organisme promet de mobiliser ses troupes.

Lire la suite dans note édition du 13 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui