L'Agriculteur Charentais 07 juillet 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Vin : L’accès aux aides à l’investissement soumis à conditions

Les aides aux investissements des entreprises viticoles seront soumises à des critères, en particulier environnementaux, à partir de 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les cuves inox dont le niveau de finition permet l’économie d’eau ou les cuves béton avec revêtement alimentaire seront privilégiées.
Les cuves inox dont le niveau de finition permet l’économie d’eau ou les cuves béton avec revêtement alimentaire seront privilégiées. - © Clara de Nadaillac

L’accès des viticulteurs et de leurs structures aux aides à l’investissement au chai et à la commercialisation, accordées dans le cadre de l’enveloppe nationale de l’OCM viticole, sera soumis dès l’année prochaine à certaines conditions, notamment environnementales, a décidé le Conseil viticole de FranceAgriMer qui s’est réuni mercredi 22 juillet. «La France se met, ainsi, en règle avec un règlement communautaire auquel doivent se soumettre l’ensemble des Etats-membres concernés», a indiqué Anne Haller, directrice déléguée des filières vins et cidre à FranceAgriMer.

Lire la suite dans l'édition papier du 1er juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui