L'Agriculteur Charentais 27 novembre 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Vinitech :Le salon de toutes les solutions

Du 2 au 4 décembre prochain, Bordeaux devient le centre de gravité du monde viti-vinicole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
850 exposants dans les immenses halls de Bordeaux Lac.
850 exposants dans les immenses halls de Bordeaux Lac. - © © Julien Fernandez - CEB - Vinitech Sifel 2012

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 850 exposants, 65 000m2, 3 jours intenses de démonstrations, de colloques, de débats, une trentaine, des rencontres autour de ce qui se propose dans le secteur viti-vinicole, tant les techniques culturales, que dans les équipements de caves ou de chais, d’embouteillage ou de conditionnement. Selon Eric Dulong, président du salon, Vinitech est «le salon de toutes les solutions» : «ce salon a été pionnier à saluer et récompenser ces énergies novatrices qui ont permis d’apporter des évolutions régulières et marquantes pour la filière.» Il place le salon 2014 dans la prospective, celui des tendances de demain. Et le baromètre des projets d’investissements vient corroborer cette tendance à l’équipement de la filière viti-vinicole internationale. Selon Jean-Luc Berger, expert OIV, l’ancien directeur technique de l’IFV, les trophées qui sont décernés à cette occasion du Vinitech 2014 «se démarquent par l’émergence de matériels dans l’agriculture de précision : la robotique, dans les outils de travail du sol (alternative au désherbage chimique), les porteurs d’outils lors du passage au rang, et surtout la qualité des process et des vins.»  Ainsi figurent au palmarès, une mini-pelle enfonce pieux (1er prix), un outil de pilotage des transferts de liquides en cave (trophée d’argent), une pompe «intelligente» multifonctions, un doseur de produits œnologiques, un système d’autoguidage de chariot, un nouvel outil de désherbage mécanique, un système de lavage des machines à vendanger, un calibreur de raisins (trophée d’or), etc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui