L'Agriculteur Charentais 11 juin 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Vins IGP : a simplification de la politique de qualité de l'UE

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au congrès de la Confédération VinIGP (la confédération des vins sous indication géographique protégée), qui s’est tenu à Nantes, le 11 juin, la simplification de la politique européenne de qualité, qui n’est pas sans risque selon les professionnels, a fait l’objet d’un débat. En effet, la Commission envisage de fusionner quatre règlements communautaires spécifiques (produits agroalimentaires, vins, spiritueux, vins aromatisés). Or, les vignerons de vins IGP tiennent à une spécificité qui maintienne à un niveau élevé la barre d’exigence de garantie de provenance : le vin, mais aussi le raisin, doit provenir du territoire IGP. Cette exigence n’est pas requise pour les produits agroalimentaires. «Ces différences tiennent compte d’une longue tradition et d’un savoir-faire qui ont façonné le secteur des vins à IG», a indiqué Christelle Jacquemot, directrice de VinIGP, le 1er juin. Michael Erhart, chef de l’unité «qualité» de la DG Agri de la Commission, était invité au débat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui