L'Agriculteur Charentais 24 novembre 2016 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Viticulture : Le forum, une relation directe

A Matha, viticulteurs et demandeurs d’emplois se sont rencontrés, pour peut-être à la clé, un travail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Demandeurs d’emplois et viticulteurs se sont rencontrés, lors d’une matinée à Matha.
Demandeurs d’emplois et viticulteurs se sont rencontrés, lors d’une matinée à Matha. - © AC

Jeudi dernier, se tenait à Matha, le 5ème forum des emplois saisonniers viticoles, initié par le Département. Une nouvelle édition que Corinne Imbert, vice-présidente du Conseil départemental aimerait, de son voeux le plus cher, voir disparaître : «cela signifierait que c’est le plein emploi. Mais c’est loin d’être le cas.» Pour la sénatrice, ce rendez-vous est une mise en relation directe entre les employeurs viticoles et les demandeurs d’emplois. «Cette relation est très importante car elle fait gagner du temps pour chacun des protagonistes. Il s’agit de rencontres directes, sans rendez-vous. C’est une belle opportunité.» Un atout aussi pour le canton de Matha : «les emplois ne sont pas délocalisables» renchérit-elle.

Lire la suite dans notre édition papier du 18 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.