L'Agriculteur Charentais 04 août 2016 à 08h00 | Par Patrice Fouché

Viticulture : Transfert d’autorisation de plantation, le débat se déplace à Paris

Mercredi 20 juillet, une rencontre a été organisée à la FNSEA, à Paris, à l’initiative de la FNSEA 16 et 17

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation, à Paris.
La délégation, à Paris. - © FNSEA16

La délégation d’une quinzaine de personnes (lire encadré) qui était conduite par Patrick Soury et François Avrard, les deux présidents des FNSEA 16 et 17, a été reçue  pendant près de deux heures par le Président de la FNSEA  Xavier Beulin et par Jérôme Despey, secrétaire général adjoint chargé du dossier viticole.
L’objectif de ce déplacement était clairement de partager l’analyse de la filière du Cognac avec le syndicalisme à vocation générale et surtout de porter le débat sur les transferts d’autorisation de plantation au plan national. Depuis plusieurs semaines ce dossier de transferts d’autorisation de plantation, d’autres régions de France, vers le bassin viticole Charentais fait la une dans la filière avec comme point d’orgue la semaine passée, la remise des «Vautours du Cognaçais» par les JA.

Lire la suite dans notre édition papier du 29 juillet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui