L'Agriculteur Charentais 19 janvier 2017 à 08h00 | Par HP

Xavier Beulin : Un livre plaidoyer pour libérer l'agriculture

Avec «Notre agriculture est en danger», Xavier Beulin signe un livre qui se veut un plaidoyer pour libérer le potentiel économique de l'agriculture française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Xavier Beulin détaille les solutions qu’il propose pour donner des perspectives à une agriculture française de qualité, mais trop souvent délaissée par les politiques et de plus en plus méconnue des citoyens.
Xavier Beulin détaille les solutions qu’il propose pour donner des perspectives à une agriculture française de qualité, mais trop souvent délaissée par les politiques et de plus en plus méconnue des citoyens. - © © Guillaume Perrin

Le président de la FNSEA évoque son expérience, répond aux critiques et dresse des pistes pour les années à venir. À la clé, le pari de s'adresser autant au public des citadins qu'aux agriculteurs et surtout aux politiques, en cette veille d'élection présidentielle.
S'ils veulent savoir ce que le courant majoritaire FNSEA des agriculteurs demande au prochain pouvoir politique, les candidats à l'élection présidentielle auront intérêt à lire le livre de Xavier Beulin, «Notre agriculture est en danger». Plus qu'un cri d'alarme que semble indiquer son titre, cet ouvrage est surtout un vif plaidoyer pour libérer l'agriculture française de tous ses carcans et lui offrir la possibilité de contribuer davantage à la croissance française.
Le président de la FNSEA a une nostalgie : celle d'une époque où l'agriculture suscitait des politiques ayant le souffle des grandes constructions, «une époque volontariste», celle où il était encore possible de constituer des ensembles ambitieux, comme le fit son prédécesseur Jean-Claude Sabin, avec Philippe Tillous-Borde, pour bâtir Sofiprotéol, devenu le groupe Avril. En passant, Xavier Beulin justifie longuement et sans complexe, l'intérêt pour le syndicalisme d'avoir un président qui coiffe également une telle structure industrielle et financière.

Lire la suite dans notre édition du 13 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui