L'Agriculteur Charentais 24 juillet 2014 à 08h00 | Par Fabienne Lebon

La coop Corali écarte, pour l’instant, le projet de fusion avec Charentes Alliance

Nouveau conseil le 18 juillet, nouveau bureau régional, à sa tête, l’engraisseur de Dordogne, Philippe Mège. Fréderic Jabouille est toujours directeur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Julien Cheminade (trésorier), Jean-Pierre Billaud (secrétaire), Philippe Mège (président) avec le directeur de Corali, Frédéric Jabouille.
De gauche à droite : Julien Cheminade (trésorier), Jean-Pierre Billaud (secrétaire), Philippe Mège (président) avec le directeur de Corali, Frédéric Jabouille. - © F. Lebon

Le 27 juin dernier, coup d’éclat de la présidente de Corali, Joëlle Michaud, qui décide de démissionner suite au refus du conseil d’administration de valider le projet de fusion-absorption de la coopérative de Chasseneuil-sur-Bonnieure par Charentes Alliance. Cinq autres membres du Bureau décident de jeter l’éponge, tout en restant dans le conseil d’administration.Dans ces circonstances, on se doute bien que le nouveau conseil d’administration électif, qui a eu lieu le vendredi 18 juillet, pouvait donner lieu à quelques règlements de compte. Lesquels n’ont pas eu lieu.Philippe Mège, éleveur de Dordogne, seul candidat en lice pour la présidence, a été élu dès le premier tour. Comme les autres membres du Bureau (lire en encadré), parmi lesquels on compte un éleveur de Charente-Maritime et de la Vienne. «On se retrouve ainsi avec un nouveau Bureau équilibré et représentatif de la zone d’activité de Corali» présente Frédéric Jabouille, qui passe du statut de directeur intérimaire à directeur tout court. «C’est la première décision de notre conseil» informe le tout nouveau président. Qui accepte, encadré de son secrétaire, Jean-Pierre Billaud de Saint-Vivien (17) et du trésorier, Julien Cheminade, jeune éleveur allaitant bio de La Tâche, de revenir sur le rejet de fusion avec Charentes Alliance : «Ce projet est allé trop vite et de façon trop précipité. On n’est pas contre des rapprochements et on sait bien que Corali évoluera vers des partenariats. Mais pas tout de suite.» D’après les éleveurs, «le calendrier à suivre imposait que le projet soit bouclé avant novembre prochain, pour qu’il soit présenté dans la foulée à l’assemblée générale de Charentes Alliance». Or, «on a bien vu lors des dernières réunions de section qu’une majorité d’éleveurs manifestaient des inquiétudes envers ce projet de fusion»

Lire la suite dans l'édition du 25 juillet 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
183 000 hl
D’après les donnees des contrats d’achat a  finoctobre 2016, les transactions en vrac de vins deFrance SIG et de vins IGP reculent par rapporta  la campagne 2015- 2016 pour les vins rougeset blancs et progressent en roses (apre s unecampagne particulie rement faible). Toutes couleurs confondues, les volumes de ventes sontlege rement inferieurs a  la campagne precedenteen vins AOC avec une stabilite des ventes enrouges et une baisse en blancs et roses.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui